30 octobre 2012

Le jour où j'ai réussi à dire "Je t'aime Papa"

Avant de commencer, je dois vous prévenir que cet article va être long. Si vous avez le courage de me lire jusqu'au bout, je vous remercie d'avance (^_^). Je parle ici de la relation un peu compliquée entre un père et sa fille. Une relation certainement assez banale mais quelque chose a fait que j'avais besoin d'en parler.

Je suis née dans une famille modeste. Mes origines asiatiques et l'éducation que j'ai reçue font que j'ai parfois du mal à exprimer mes sentiments. Petite, il me semble n'avoir jamais entendu mes parents me dire "Je t'aime", chez nous, ça ne se dit pas, ça se montre par de petites attentions. Ma mère, par exemple, m'offre souvent des biscuits ou des chocolats, elle me cuisine des petits plats qu'elle met dans des boîtes en plastique pour les jours où je n'ai pas le temps de faire à manger le soir, elle m'achète des chaussettes bien chaudes pour que je n'ai pas froid aux pieds l'hiver, elle m'appelle après la météo pour me dire de bien me couvrir le lendemain... Voilà comment cela se passe chez nous. Quant aux effusions de câlins, ça nous gêne... Mais malgré tout, je suis très proche de ma mère, je lui téléphone souvent et on peut tout se dire. Avec mon père, c'est différent.

Avec mon père, petite, j'étais toujours après lui, eh oui, la fille à son papa ! Papa, tu joues avec moi ? Papa, tu peux sortir mon vélo ? Papa, je peux avoir des patins à roulettes ? Papa, tu peux m'emmener à la foire ? Papa, je peux avoir un lapin ? Bref, je n'en avais que pour mon papa. En grandissant, je me suis plus rapprochée de ma mère parce qu'il y a certaines choses qu'on ne peut pas dire à son papa, comme parler du 1er petit copain par exemple. C'est peut-être à partir de cette période que la relation avec mon père est devenue plus compliquée. Pas parce que nous ne nous entendions plus mais plus parce que la timidité s'était installée encore entre nous. Mais au fil du temps, ne voyant jamais mon père exprimer de la joie pour moi, de la peur ou même tout autre sentiment, j'en suis réellement venue à me demander s'il était fier de moi... Cette "tension" qu'il y avait entre nous, cette difficulté à se parler était si présente et si pesante qu'une pensée ne me quittait plus : arriverais-je un jour à dire à mon père que je l'aime ?



Plus tard, j'ai rencontré mon chéri. Puis je suis partie de la maison, nous nous sommes installés ensemble. Le jour du déménagement, j'ai vu la fierté dans le regard de mon père. C'était la 1ère fois. Il était heureux de dire à mes voisins "c'est ma fille !". Et moi j'étais heureuse de le voir ainsi.

Après 3 ans de vie commune, Chéri et moi allions nous marier. Mes parents étaient très heureux pour nous. Le jour du mariage, mes parents étaient tout beaux et j'ai de nouveau vu mon père fier de sa fille. J'ai passé mon bras autour du sien et il était heureux de m'amener auprès de mon chéri. Ce moment-là, je m'en souviendrais toujours !

J'ai eu mon 1er enfant à 28 ans. Un petit bonhomme, un grand bonheur pour mon mari et moi, pour mes parents bien sûr. A partir de ce moment, j'ai eu l'impression d'être plus à l'aise avec mon père, peut-être parce que j'étais devenue parent moi aussi. Mais malgré tout, nous étions toujours sur la réserve.

Récemment, un événement a fait que j'ai du héberger mon père et mon frère (mes parents étant séparés depuis plusieurs années). Certes, ce n'est pas évident pour l'intimité mais j'étais très contente de les avoir près de moi. Et je peux même dire que nous nous sommes beaucoup rapprochés.

Nous avons réussi à trouver un nouveau logement pour mon père et mon frère. Le déménagement n'est pas terminé mais papa a préféré s'y installer tout de même. Ce week-end, il a préparé ses dernières affaires. J'étais en train de discuter avec mon frère lorsque mon père est arrivé pour me dire au revoir. Je le sentais gêné puis c'est là qu'il est venu vers moi, il m'a serré très fort dans ses bras et est littéralement tombé en larmes. C'était la 1ère fois que je le voyais dans cet état, totalement désarmé... Il m'a bouleversée... Mais c'est aussi dans ces moments là qu'on se révèle, qu'on se découvre car moi qui étais un vrai coeur d'artichaut, j'ai eu la force de ne pas pleurer même si j'étais à deux doigts de verser ma larme. Je me devais d'être forte pour lui. Je serrais mon père très fort et le rassurais, je lui disais que ça allait bien se passer et surtout, je lui ai dit "Je t'aime Papa".


C'est venu si naturellement que ça m'a aussi surprise, je n'ai pas réfléchi, c'est venu du coeur et je sais que mon papa m'a entendue. Vous imaginez ? J'ai dit "Je t'aime" à mon papa à l'âge de 35 ans ! Et il y a encore peu de temps, je pensais que je n'y arriverais jamais.

Tout cela m'a vraiment émue, j'ai encore du mal à réaliser tout ce qu'il s'est passé ce week-end. Mais une chose est sûre, je suis soulagée d'un grand poids car maintenant, mon papa sait que je l'aime !!!



Et vous mes chouquettes, quelle relation entretenez-vous avec vos parents ? Avez-vous vécu aussi un événement qui vous a profondément émues ?



51 commentaires:

  1. Que d'émotions !!!!!!!!!!! très bel article ...une très belle facette de ta personnalité qu'on ne connaissait pas!

    RépondreSupprimer
  2. Pffffiou tu m'as fait pleuré coquine ! Très bel article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée ma belle, tu as encore besoin de mouchoirs ? Je peux t'envoyer une boîte entière su tu veux ! (^_^) Bisous miss !

      Supprimer
  3. Très beau récit ! Eh bien moi j'aime mes parents, sans aucun doute, mais comme dans ta famille (et nous ne sommes pas Asiatiques !), nous n'avons pas de gestes tendre, ni d'effusion de sentiments. Je suis incapable de dire "je t'aime" à mes parents. Mais je suis toujours là pour eux, nous nous appelons souvent, nous avons beaucoup d'attentions les uns envers les autres. Ma soeur a souffert de ce manque de tendresse, mais pas moi. Je lui ai expliqué que l'essentiel, c'est que les sentiments existent sincèrement, peu importe comment ils sont exprimés. Je connais des gens qui se disent je t'aime sans arrêt, mais j'en suis pas convaincue tant ils n'ont pas de respect les uns pour les autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Trop dire "Je t'aime" finit par le banaliser. Les attentions sont aussi importantes que les mots !

      Supprimer
  4. Très bel article ma Schtroumpfette adorée !!
    Tu m'as toute "bouleversifiée"... c'est vrai que ce n'est pas toujours facile ou évident de dire je t'aime à ses parents, ça dépend des familles... alors ce que tu as vécu là est d'autant plus touchant :)

    et je suis contente que ton papa ait pu enfin trouver un logement (tu nous l'avais pas dit coquinette) !

    Plein de bisousss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée ma Schtroumpfette de ne pas vous en avoir parlé avant mais ces derniers jours n'ont pas été faciles... J'étais mentalement fatiguée... Mais tout va aller pour le mieux maintenant ! Je t'embrasse très fort !!!

      Supprimer
  5. C'est un très bel article et mieux vaut tard que jamais. Ton Papa sait que tu l'aimes et il est surement très heureux de l'avoir entendu de ta bouche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vinie ! C'est vrai qu'il n'est jamais trop tard !

      Supprimer
  6. J'ai la même relation que toi avec mon papa, jamais dit je t'aime et les câlins n'en parlons pas ! Alors que toute petite j'étais exactement comme toi la petite fille a papa. C'est étrange comme situation, surtout qu'avec ma mère c'est totalement différent. Ma mère et moi c'est fusionnel c'est comme une "sœur" on est très complice. Peut être qu'un jour comme toi j'arriverai a dire je t'aime a mon papa. En tout cas je ressent exactement ton ressentit lorsque tu étais plus jeune (je n'ai que 19 ans)

    Je suis contenté pour toi que ce soit enfin arrivé tu dois te sentir mieux vis a vis de lui, il ne doit plus y avoir de malaise maintenant entre vous non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, notre relation est plus simple, je peux lui dire des choses que j'aurais tues auparavant. Je suis vraiment contente d'avoir pu lui dire ! Je te souhaite aussi de le vivre un jour, c'est important dans la vie d'une personne de pouvoir dire à ses parents qu'on les aime, le sens inverse est tout aussi important !

      Supprimer
  7. Coucou !
    Pareil pour moi. A 38 ans, je ne lui ai jamais dit "je t'aime" et à ma mère uniquement sur des cartes d'anniv' ou par sms mais jamais de vive voix. On est très pudique de ce côté là dans ma famille.
    Mais je me rattrape avec mon homme à qui je dis "je t'aime" tous les jours depuis 9 ans :o)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est vraiment pas simple les relations parent/enfant. Même si on peut être très complice, il y a toujours une certaine pudeur. Quoiqu'il en soit, c'est beau de dire "je t'aime" !

      Supprimer
  8. J'ai la même relation avec mes aprents. Enfin, du moins, on est "pudiques des sentiments". Jamais je ne leur ai dit "je t'aime", ni même ne me l'ont dit. Pourtant, je le sais, ils font pleins de choses pour moi. J'aimerais, comme toi, arriver à leur dire que je les aime mais je ne peux pas. Ce me gène et c'est dommage, mais bon c'est comme ça :)
    Ton article m'a fait monter les larmes en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou miss, c'est très dur de dire à ses parents qu'on les aime. Je pense qu'il ne faut pas forcer les choses, cela viendra le jour venu. Nous sommes beaucoup à être pudiques et à avoir de la retenue dans nos sentiments mais l'essentiel, c'est de savoir qu'on s'aime. Merci pour ton adorable message !

      Supprimer
  9. Oh eh ben ton article est rempli d'émotions dis donc !!!
    Pour ma part c'est plutôt avec ma mère que les "je t'aime" et toutes ces choses ne se disent pas verbalement il faut dire qu'elle a eu une relation très compliquée avec son père à elle vu que sa mère est morte jeune...j'imagine que c'est difficile après...
    Du côté de mon père c'est tout le contraire, il est méditerrannéen donc on a toujours droit avec mon frère à de grosses embrassades et tout le tralala ^^ !!

    Mais du coup je me dis et j'espère que je serais beaucoup plus verbale avec mes enfants....et toi comment es-tu avec tes enfants justement ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou So ! Avec mes enfants, je leur dis très souvent car, vu que j'ai manqué de démonstrations de la part de mes parents, je sais la tristesse que cela peut provoquer et je ne veux pas que mes enfants se disent que je ne les aime pas ou que je ne suis pas fière d'eux ! On se bisouille, on se fait des câlins tout le temps ! Et j'adore ça !

      Supprimer
  10. J'en pleure, ton article est tellement vrai, même pour ceux qui n'ont pas d'origines asiatiques
    Un grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que l'origine n'est pas LE facteur de la pudeur mais c'est vrai que dans notre culture, ça ne se fait pas. Les asiatiques sont très pudiques de manière générale même si la tendance évolue. Merci pour ton message et désolée de t'avoir fait pleurer !

      Supprimer
  11. Très touchant, la description de ta famille me rappelle beaucoup la mienne. Mon père est toujours distant et parle toujours sur un ton autoritaire, comme s'il était en train de nous facher mais je sais que c'est dans sa nature donc j'essaie de ne pas mal le prendre même si parfois c'est difficile. Je sais qu'au fond il est très sensible et nous avons déjà partagé des moments comme le tien, ou il s'est effondré devant moi et ça reste gravé dans mon coeur à moi aussi. Je crois que c'est un peu dans l'éducation et dans la nature des hommes asiatiques de se faire une carapace mais au fond, ils sont aussi fragiles que nous. Je te souhaite du fond du coeur encore beaucoup de petits moments de bonheur avec ta famille ♥ Des bisous ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma jolie pour ton adorable message ! Je te souhaite aussi de vivre de très beaux moments avec ta famille, c'est si important ! Ahhh on les aime nos papas hein ? (^_^)

      Supprimer
  12. On dirait moi ! Comme quoi on a tous des choses en commun finalement... Dans ma famille on ne se dit pas ce genre de choses. Je suis comme toi et je ne me vois pas le lui dire. Nos relations sont tendues et j'en suis tellement triste. Pourtant gamine ce n'était pas du tout ainsi.. Mais depuis le collège... Merci pour cet article. Je suis émue en te lisant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci CamilleG ! J'espère que ta relation avec ta famille s'arrangera au fil du temps et que vous trouverez le moyen de vous parler. Parfois, il suffit d'une petite attention pour faire comprendre à ses parents qu'on les aime. Commence peut-être ainsi ? Un petit mot gentil laissé dans le sac de ta mère, ou avec le café de ton père ? Voilà miss, je te souhaite beaucoup de courage et merci beaucoup de m'avoir lue !

      Supprimer
  13. Mes parents n'étaient pas très expansifs. Ils s'occupaient bien de nous, ne nous ont jamais laissé tomber, nous ont conduit à faire le bien, à aller de l'avant, à nous épanouir, mais j'aurais aimé qu'ils tradisent çà en mots. J'aurais aimé qu'ils disent "je t'aime ma puce", comme je fais avec mes enfants à longueur de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je dis tous les jours à mes enfants que je les aime, c'est tellement important ! Merci d'avoir partagé ton expérience sur mon blog.

      Supprimer
  14. Je suis très émue en lisant ton article... Du coup, je ne sais même plus quoi dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, ce petit mot suffit amplement !

      Supprimer
  15. Hooo tu m'as fait pleuré car je me reconnais si bien dans ton récit :'(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma jolie Fandelolita, on se ressemble toutes finalement ! Tu ne m'en veux pas de t'avoir fait pleuré dis ? En tout cas, je suis heureuse de te lire ici, plein de bises ma belle !!!

      Supprimer
  16. Une chose qui m'a interpellée dans ce billet : pas besoin d'être asiatique et/ou d'une famille modeste pour que la pudeur soit présente dans une famille... Je n'ai jamais dit à mes parents que je les aimais et je ne les ai jamais pris dans mes bras. Bien entendu, c'est réciproque...

    Les attentions, par contre, je connais. Une façon pour mes parents de dire à leurs enfants qu'ils les aiment. Bien que par un temps, je me suis demandée si mon père m'aimait, tellement notre relation était pudique et faite de non dits du coup.

    Mon père a Alzheimer depuis 6 ans. Et ça fait 6 ans que je cherche la force de lui dire que je l'aime avant qu'il ne s'en souvienne plus. Ou pire, qu'il ne me reconnaisse plus...

    J'espère qu'un moment non calculé, comme celui que tu as vécu avec ton père, m'arrivera un jour. A 30 ans, ma pudeur, ma timidité ou je ne sais quoi d'autre, me rend muette malgré les épreuves de la vie...

    Merci pour ce très beau billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ingrid, bien sûr qu'il n'y a pas que les familles asiatiques qui soient pudiques en sentiment mais je voulais aussi exposer le contexte de ma situation. J'espère vraiment que tu trouveras le courage de dire à ton père que tu l'aimes, tu verras que tu auras le coeur plus léger ensuite. En tout cas, je te souhaite énormément de courage pour l'avenir et merci de m'avoir lue jusqu'au bout !

      Supprimer
  17. Coucou,

    je te découvre via la une des humeurs HC, et je dois dire, tout d'abord, que j'ai réussi à lire ton article (hip hip hip ....) et que j'ai aimé te lire, tout simplement car tes mots sont simples, tu exprimes tes sentiments et tu traites d'un sujet qui me tient à coeur, la relation avec les parents.
    La vie m'endurcit, et me rend incapable d'exprimer mes sentiments, surtout aux hommes.

    Amélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Amélie et merci beaucoup de m'avoir lue jusqu'au bout. Je suis aussi comme toi, la vie m'a endurci car je suis tombée sur des personnes qui m'ont beaucoup déçue... Mais l'arrivée de mes enfants m'a permis de prendre de l'assurance et aussi de ne plus avoir peur d'exprimer mes sentiments, même si parfois j'ai la gorge encore serrée et que les mots ne veulent pas sortir... Mais avec le temps, ça va de mieux en mieux alors je te souhaite à toi aussi d'avoir le courage un jour de dire ce que tu penses. Encore merci Amélie !

      Supprimer
  18. Ton article m'a vraiment rendue émue, je te découvre via la Une Humeur sur Hellocoton et je suis ravie d'avoir pu te lire. Comme toi je ne sais pas dire je t'aime à ma famille. Pourtant je les aime, j'ai la même relation avec mon père que celle que tu as et ma maman fait pareil, elle a des petites attentions, m'apportent des financiers cuisinés par elle-même, me rappelle de me soigner et de prendre soin de moi... J'aimerai pouvoir leur dire que je les aime mais c'est trop compliqué on dirait. J'espère qu'un jour j'y arriverai comme toi :)
    Des bisous

    Florence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Florence, merci beaucoup de m'avoir lue. Je te souhaite vraiment d'avoir le courage un jour de dire à tes parents que tu les aimes, je sais que c'est dur mais tu trouveras l'opportunité à un moment ou un autre. Les choses se feront naturellement. Merci encore pour ton message. Plein de bises !

      Supprimer
  19. ton article m'a beaucoup émue;
    mon père est décédé en 1990, et nous étions comme toi et ton père; mais quelques semaines avant sa mort je lui ai demandé de continuer à se soigner car je l'aimais;
    je crois que j'ai été surprise de ce que j'ai dit mais c'est sorti du coeur;
    et je suis heureuse de lui avoir dit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clara ! Je pense comme toi qu'il y a des situations qui font que les mots viennent du coeur, on ne s'y attend pas. Je suis aussi heureuse pour toi car ton père est parti en sachant que tu l'aimais. Plein de bises ma douce Clara.

      Supprimer
  20. Il a fallu que mon père tombe malade et que j'eus peur de le perdre pour oser lui dire je t'aime... mais toute sa vie, c'est lui qui m'avait tenu à l'écart. Très beau billet, très émouvant. Bises

    RépondreSupprimer
  21. très bel article ma belle :) moi j'ai mis 18 ans avant de lui dire, il a fallut la mort de mon grand père et la rupture avec mon copain du lycée qu'il avait quasi adopté comme son 2ème fiston... en général, on ne dit pas ce genre de choses dans des bons moments malheureusement, même si ça arrive !
    En tout cas, même si je n'ai pas la culture ou les origines asiatiques, je pense que nos pères sont pareils :) le miens ne me dit jamais qu'il m'aime, il ne me le montre pas, dans la famille c'est aussi grâce à des petites tâches comme dans ta famille qu'on se le "dit"... Sauf que moi, tu peux me faire des actes démesurés pour me le montrer, tant qu'on ne me le dit pas je n'y crois pas... J'ai toujours cru qu'il ne m'aimait pas vraiment... que vu que j'étais une fille et que je ne m'interessais pas au sport, on avait rien en commun et rien à se dire. En fait depuis que je suis petite je suis totalement fusionnelle avec ma mère et totalement une inconnu auprès de mon père.
    C'est aussi pour ça que je suis partie vivre à l'étranger pendant 1an, j'avais besoin de prendre du recul et c'est comme ça que j'ai vu que mon père m'aimait ! il m'est arrivé plein de truc, donc une rupture très douloureuse (forcément partir à l'étranger sans le Jules, fallait pas rêver qu'il allait m'attendre!) et bien ce Jules m'a dit 3 ans plus tard que mon père l'avait appeler pour s'occuper un peu de ne pas trop me faire souffrir ! toute mes copines m'ont dit que c'était abusé car il s'est occupé d'un truc qui ne le regardait pas, et bien moi ça m'a fait halluciné mais en positif ! j'en ai même pleuré ! enfin bref, je crois qu'on ne comprendra jamais ce qui se passe dans la tête de nos papas, mais je suis sûr que même si il ne nous le dise pas ou qu'il ne le montre pas, ils nous aiment profondement...

    voilà mon commentaire aussi long que ton article loool :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment pour ton message et ce moment de ta vie que tu as bien voulu partager avec moi, ça me touche ! Je trouve que c'est très beau ce qu'a fait ton père lorsque ça n'allait pas fort avec ton chéri, ça prouve qu'il t'aime et qu'il ne voulait pas que tu souffres dans cette histoire. Tu vois, même si nos papas ont des défauts, comme tout le monde après tout, je suis certaine aussi qu'ils nous aiment fort ! Mais tout comme toi, j'ai besoin d'entendre ces 3 mots : Je t'aime. C'est tellement beau ! Encore merci pour ton témoignage ma belle <3

      Supprimer
  22. coucou
    j'ai beaucoup aimé ton article et j'ai l'impression d'avoir reconnue la relation que j'avais avec mon papa. Nous sommes aussi pudique / timide avec les sentiments.
    J'ai 31 ans et je n'ai jamais dit à mon père que je l'aimais.
    merci pour ton témoignage. bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message Aurélie <3 Je suis sûre que tu trouveras le bon moment pour lui dire que tu l'aimes. Bisous !

      Supprimer
  23. ton histoire m'a touchée. Moi j'ai toujours été proche de mes parents que ce soit ma mère ou mon père même si bien sur je suis peut être plus complice avec ma mère. Mais j'adore mon père , je suis toujours à lui faire des calins on rigole souvent et même si j'ai 26 ans passé pour moi ça ne change rien j'ai un amour très fort pour mes parents je n 'arrive pas à réaliser qu'un jour ils vont disparaitre ça me fait peur rien que d'y penser.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme toi, j'ai très peur de perdre mes parents et il m'arrive souvent d'imaginer cette situation, je ne sais pas comment je pourrais réagir mais c'est sûr, je ne m'en remettrais jamais !

      Supprimer
  24. Alice Teissier7 août 2014 à 22:26

    Je ne lis cet article qu'aujourd'hui, et des larmes coulent le long de mes joues.... C'est très émouvant !!
    Je crois t'en avoir parlé un petit peu, les relations avec mes parents sont parfois compliqués. Mon papa habite à l'autre bout de la France, et je le vois en moyenne une fois tous les 2 ans (il ne connait toujours pas ma petite Lana qui a eu 2 ans en mai :-( ). On ne se dispute jamais, mais j'ai toujours cette impression qu'il voudrait effacer son passé, y compris les enfants qu'il a eu avec ma mère. Alors à chaque fois qu'on s'appelle, on ne sait pas trop quoi se dire, c'est frustrant. J'aimerais le voir plus souvent, qu'il connaisse mieux ses petites filles, et aussi, j'aimerais que ma petite soeur et mon petit frère (enfants qu'il a eu avec sa conjointe actuelle) sachent qui je suis, et m'aiment autant que je les aime.
    Ma mère, c'est différent. Elle habite moins loin donc on se voit plus souvent (environ tous les 2-3 mois). Depuis l'âge de 16 ans, jusqu'à il y a peu de temps encore, les relations étaient parfois tendues. J'avais l'impression qu'à ses yeux, tout ce que je faisais n'était pas assez bien. Je recevais beaucoup de critiques de sa part. Principalement sur mon poids, et sur ma façon d'éduquer ma première fille. Et puis il y a quelques temps, j'ai réussi à lui en parler et à briser la glace. Tout ça s'est passé par e-mail, mais elle s'est énormément remise en question, et depuis, nos relations se sont énormément apaisées !! On s'est même dit "je t'aime", bon c'était par écrit, mais quand même !! Alors que je n'ai aucun souvenir qu'on se soit échangé des "je t'aime" avant ça !
    De mon côté, je dis "je t'aime" à mes filles à longueur de journée, histoire qu'elles ne l'oublient pas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon adorable Alice, c'est difficile les relations de famille mais tu as eu raison de parler à ta mère et j'espère que tu y arriveras aussi avec ton papa. Merci d'avoir partagé avec nous ton histoire, bisous ma belle ! Moi je t'aime fort, très fort !

      Supprimer
    2. Alice Teissier9 août 2014 à 23:59

      tu es adorable Lâm, je suis tellement ravie de t'avoir rencontrée <3
      moi aussi je t'aime, vraiment beaucoup !! gros bisous <3

      Supprimer

On discute ?