31 mars 2015

[LECTURE] Lundi Noir de Dominique Dyens

Quand j'ai envie d'un nouveau livre, je déambule dans les rayons d'une librairie, je m'arrête sur une couverture, un titre. Puis je lis le petit résumé au dos du livre et juste quelques lignes de la 1ère page. C'est ainsi que je suis repartie avec Lundi Noir de Dominique Dyens.






Résumé :

Paul Deshoulières, est à 55 ans un homme d'affaires très riche, qui vit dans l'opulence parisienne à tel point qu'il n'a même plus la notion de la valeur des choses qui l'entourent. Un immense appartement haussmannien en plein coeur de St Germain des Près, des toiles de grands maîtres, une luxueuse voiture, des résidences secondaires et une femme botoxée, Alice, qui passe ses journées à dépenser son argent dans des manteaux de fourrure, sacs à main, bijoux et chaussures de luxe. Paul fait envie aux hommes et les femmes ont envie de lui, Alice le sait mais elle aime ce pouvoir qu'il exerce sur les autres, elle aime qu'on craigne son mari, elle aime que les femmes le trouvent attirant, même si elle enrage aussi de le savoir dans le lit d'autres femmes...

Mais Paul apprend un jour qu'il est atteint d'un cancer de la prostate. Il subit une opération qui le sauvera lui, mais pas son sexe... Il perd toutes ses fonctions érectiles, comprenez par là qu'il ne pourra plus jamais satisfaire une femme par pénétration. Peu à peu Alice s'éloigne de lui, Martin, leur ami commun, devient son amant. Paul est au courant, il s'en accommode pour ne pas perdre sa femme, car Alice l'abandonnait, quelle autre femme voudrait d'un impuissant ? Quant à Alice, elle se complaît dans cet arrangement pour jouir encore de la fortune de Paul. Mais tout deux savent que l'amour n'est plus là, l'a-t-il jamais été un jour ?

Au courant d'une grosse alliance possible entre la société pour laquelle il travaille et une autre très puissante, Paul va miser tout son argent sur cette transaction dont il est sûr à 2000% ! Tout ceci afin d'être plus riche encore et ainsi garder sa femme. Mais la roue de la fortune a tourné, un coup du sort fait que la transaction entre les 2 sociétés ne se fait pas, Paul voit sa vie au bord d'un précipice, il vient de tout perdre, sa fortune et sa femme. Et comme si cela ne suffisait pas, il se sent menacé, épié, poursuivi pour délit d'initié, se retrouvant pris dans une histoire rocambolesque de trafic de drogue et blanchiment d'argent.

Puis, alors qu'il accumulait les dettes, Paul reçoit de manière providentielle un chèque d'une somme colossale. De qui cela vient-il ? Qui est au courant de sa situation ? Qui cherche à l'aider ? C'est à partir de ce moment là que Paul prend conscience de la valeur humaine, du plaisir des petites choses de la vie. Il va partir à la recherche de son passé et fera des rencontres et des découvertes étonnantes qui bouleverseront sa vie, grâce notamment à Madeleine, son seul et vrai grand amour alors qu'il avait à peine 15 ans... Pensant avoir tout perdu, il gagnera une nouvelle vie, pleine de petits bonheurs simples.





Mon avis :

Lundi Noir est une histoire qui pourrait arriver à n'importe quel homme d'affaires très riche. Certes, l'histoire est romancée, mais celle-ci nous prouve qu'on peut passer d'une richesse incommensurable à la déchéance et l'indifférence la plus totale.

Dominique Dyens aborde ici le thème de l'acceptation du handicap, montrant la dureté des gens devant la différence et "ce qui ne sert à rien". A travers le personnage de Paul, elle nous ouvre également les yeux sur le dégoût de la vieillesse, que beaucoup ressente... Alice représente quant à elle la vénalité dans toute sa splendeur. Mais à côté de cela, Dominique Dyens nous parle aussi avec douceur de la fraternité, de l'amour inconditionnel au-delà du temps et au-delà de la maladie.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que j'ai lu très facilement et pourtant, je ne suis pas une grande lectrice. J'ai aimé le récit de cet homme qu'est Paul. J'ai souffert avec lui mais j'ai aussi espéré pour lui. J'avais moi-même mal au ventre de le voir souffrir à cause de son handicap. La morale de cette histoire, c'est qu'il ne sert à rien d'avoir des millions en poche si c'est pour vivre malheureux et entouré de gens vénaux et cupides. Le vrai bonheur réside dans l'amour de ses proches, c'est ça notre vraie richesse !

Je vous conseille vivement ce livre et surtout, n'hésitez pas à me dire si vous avez aimé.

(^__^)

3 commentaires:

  1. L'histoire a l'air sympa, après faut voir comment c'est écrit... Certaines histoires me plaisent, mais certains auteurs ont une manière d'écrire qui me déplaît.
    moi en ce moment je suis plutôt dans les romans sensuels... Après 50 nuances de grey, j'ai découvert "beautiful bastard", c'était pas mal mais j'ai trouvé ça long au fur et à mesure des livres, puis "la société" (pour l'instant 4 livres sont sortis mais 8 sont prévus), et j'ai largement préféré par rapport à 50 nuances ou beautiful bastard. Là je suis dans la série "after", c'est pas mal, ça se lit bien, mais trop clichés à mon gout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu les 3 tomes de 50 Nuances et j'avais bien aimé, par contre je ne connais pas du tout les autres séries dont tu me parles. Je note pour plus tard car là, j'ai encore énormément de livres en attente chez moi. C'est comme le maquillage, j'ai tendance à en acheter d'avance alors que j'en ai déjà plein !

      Supprimer
    2. lol je comprends ! moi j'emprunte beaucoup a la bibli car je lis en moyenne un à deux livres par semaine, donc la bibliothèque c'est top pour mon porte monnaie :-)
      et puis avec des copines on se prête souvent aussi

      Supprimer