12 avril 2017

[LECTURE] Patatra de Guillaume Cochin

Cela fait bien longtemps que je n'avais pas partagé une de mes lectures avec vous mais je vais reprendre petit à petit cette catégorie du blog car j'aime lire même si je ne prends pas assez le temps de le faire. Et puis, vous étiez aussi très enthousiastes à l'idée que je partage de nouveau mes coups de coeur littéraires avec vous. Donc j'espère que votre enthousiasme est toujours là. En tout cas, j'ai hâte de découvrir vos avis !

Aujourd'hui, je vous présente Patatra de Guillaume Cochin, le 5è roman de l'auteur mais le 1er pour moi. Une histoire tendre et douloureuse pour laquelle je n'ai pas pu retenir mes larmes...




Résumé :

Delphine et Arthur forment un couple solide depuis 20 ans. Leur vie s'est construite sur l'amour, mais aussi les petites engueulades, les défauts de l'autre, les divergences de points de vue et même la routine... Un jour, Delphine reçoit un appel catastrophé de son amie Marie-Caroline, son mari vient de la quitter pour une autre femme. Ne voulant pas laisser son amie seule, Delphine l'héberge à la maison, mais Marie-Caroline fera plus qu'y rester une seule nuit. Elle vivra au quotidien avec le couple pendant plusieurs mois.

Delphine et Arthur n'ont plus d'intimité mais Delphine ne s'en préoccupe même pas, au contraire et au plus grand désespoir d'Arthur, on dirait que cela l'arrange. Elle ne réagit même plus à la présence de son mari, ne s'inquiète pas de son absence, ils n'ont plus aucune conversation et encore moins de rapports sexuels, leur vie de couple s'étiole pour ne plus exister le jour où Delphine lui annonce qu'elle le quitte.

Enorme coup de massue sur la tête, Arthur n'avait pas vu la chose arriver. Delphine ne l'aime plus, elle ne veut plus vivre à ses côtés, comment est-ce possible après tant d'années d'amour et de complicité ? Arthur refuse cette séparation mais il doit bien se résoudre à l'idée que Delphine ne reviendra pas...

Il apprend à vivre sans sa femme et finit par faire la rencontre de la boulangère. Ils ne se parlent presque pas, se touchent uniquement. La boulangère prend soin de lui, s'occupe de lui, lui fait à manger, remplit de nouveau sa maison d'une présence féminine sans qu'elle ne s'installe chez lui. Et quand elle part quelques jours, Arthur s'aperçoit que cette présence féminine lui manque, mais il sait qu'il n'a pas de sentiments. Elle doit le savoir aussi et elle accepte cette vie.

Puis un jour, Arthur apprend que Delphine est atteinte d'un cancer. Elle l'oblige à lui promettre de ne jamais chercher à la voir, il lui en fait la promesse même si cela lui brise le coeur.

Un matin, Benoît, le fils d'Arthur, l'appelle et lui annonce que Delphine est morte... Elle lui a laissée une lettre... Elle avait manigancé cette séparation pour que jamais il ne la voit dans la maladie, la souffrance et la laideur du corps qui se meurt. Marie-Caroline a été un alibi pour que Delphine puisse partir. Elle voulait qu'il garde à jamais en souvenir son joli visage.


Mon avis :

Autant vous dire qu'à la lecture de la lettre de Delphine, je n'ai pas pu retenir mes larmes. C'est tellement émouvant, vouloir mourir dignement sans l'apitoiement de l'autre, sans lui imposer la douleur de vous voir vous décomposer, car c'est malheureusement ce qui arrive avec cette putain de maladie...

J'ai été touchée par le personnage d'Arthur qui, même s'il remplit sa vie avec d'autres femmes, gardera à jamais sa douce et belle Delphine dans son coeur.

J'aime aussi l'écriture de Guillaume Cochin, légère et brève. Ce roman se lit d'une traite, très simplement.


Vous avez envie d'une histoire touchante ? Foncez, lisez Patatra !

(^__^)

2 commentaires:

  1. Bonjour, Je ne connaissais pas cet auteur mais cette histoire passionnante qui arrive me donne la chair de poule ...... La romantique que je suis. Un très joli livre qui je pense je vais dévorer quitte à verser ma petite larme .... Merci pour ce partage lecture et je vais essayer de me le procurer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un livre touchant, j'ai adoré !

      Supprimer

On discute ?