12 juin 2015

Liposuccion, telle est la question...

Aujourd’hui c’est d’un sujet un peu particulier dont je voulais vous parler : la liposuccion.




Le poids est un sujet que l’on entend à longueur d’année et plus encore à l’approche des beaux jours : comment perdre 5kg en 1 semaine ?  Comment avoir des fesses en béton ? Comment perdre son ventre ? Comment raffermir ses cuisses ? A bas la cellulite ! Adoptez un régime sain ! Bref autant de sujets qui nous donnent plus de complexes que de volonté à se bouger un peu les fesses.

Parfois, ce n’est pas si simple que ça de perdre du poids ou de la cellulite. Et en matière de cellulite, c’est d’autant plus difficile de la perdre lorsqu’elle est constituée de graisses mortes. Une femme mince peut parfaitement avoir des graisses mortes au niveau des cuisses et cela forme la fameuse culotte de cheval que nous redoutons tant. Beaucoup ne voient donc qu’une seule solution : la liposuccion.




J’ai reçu le témoignage de 2 personnes qui étaient dans ce cas de figure et qui ont bien voulu partager leur expérience sur le blog. Je me suis dit que cela pouvait peut-être vous éclairer sur le ressenti de la personne.

Je vous propose de lire l’expérience de Sonia et Aurore :

Sonia, 58 ans, maman de 2 grands enfants, secrétaire et adepte de la course à pieds depuis 20 ans :

« Mon métier sédentaire de secrétaire ne me permet pas de bouger beaucoup au bureau. C’est pour ça que j’avais choisi une activité sportive qui pourrait me défouler, mais aussi m’affiner, me muscler car plus les années passaient, plus je voyais mon corps changer. Ce n’est pas que je prenais du poids, mais je me ramollissais de jour en jour. Et surtout, j’avais pris une sacrée culotte de cheval. Je me suis mise à courir. Doucement au début jusqu’à arriver aujourd’hui à un haut niveau puisque je fais des marathons plusieurs fois dans l’année. Mais même avec ce rythme sportif soutenu, il n’y avait rien à faire pour cette culotte de cheval, ça ne partait pas ! C’est suite à une consultation avec un médecin sportif que j’ai abordé ce sujet et qu’il m’a fait comprendre que j’avais un amas de graisses mortes et molles et que le sport n’y ferait rien de plus. La seule solution : la liposuccion. J’ai demandé aux spécialistes de santé que je consultais pour le sport de m’orienter vers des chirurgiens et c’est ainsi que j’ai trouvé le bon chirurgien.

J’ai eu une 1ère consultation de « prise de connaissance » pour voir quelle était ma motivation. Puis une 2è pour les « mesures » on va dire. En fait le chirurgien nous explique à quels endroits il va travailler et avec quels outils. Et une fois le jour J arrivé, c’est le stress qui monte. Je n’ai jamais été à l’hôpital ou dans une clinique, à part pour avoir mes enfants, du coup j’avais la boule au ventre mais l’équipe médicale a été super et m’a beaucoup rassurée. L’intervention s’est très bien passée. Par contre, j’ai eu beaucoup de bleus et ça a été très douloureux les jours suivants et pendant à peu près 15 jours. Je n’arrivais pas à marcher correctement, mon mari devait m’aider pour m’habiller, me laver bref c’est le seul moment que je n’ai pas apprécié. Et sincèrement, je ne voudrais pas avoir à le refaire, même si je suis très contente du résultat.

Maintenant, je dois faire très attention à mon mode de vie, mon alimentation et bien sûr continuer le sport pour que cette cellulite ne revienne pas.

Même si ça a été douloureux après l’intervention, je suis contente d’avoir franchi le pas. »




Aurore, 30 ans, maman d’une petite fille, Directrice de magasin :

« J’ai un rythme de vie assez intense en étant Directrice de magasin, les journées sont bien remplies ! Je cours dans tous les sens dès 7h du matin, je dépose ma fille chez la nounou, je fonce au magasin pour préparer l’ouverture. Le midi, je n’ai pas forcément le temps de manger. En fait je mange assez mal et je crois que c’est un peu à cause de ça que je me suis retrouvée en quelques années avec de la cellulite bien ancrée sur les cuisses, malgré les kilomètres parcouru dans la journée. Surtout qu’à côté de mon travail, je n’ai aucune activité sportive, ça n’aide pas !

Je ne suis pas très patiente en plus de ça et pour moi, la liposuccion était clairement une solution de facilité, même si c’est un certain budget sachant que j’ai aussi réduit un peu les fesses et j’ai fait l’intérieur des genoux. Je n’ai pas choisi la bonne période non plus, j’ai fait ça au début de l’été alors qu’il faisait chaud et comme je devais porter une combinaison gainante après l’opération 24h/24h, avec la chaleur, c’était très difficilement supportable, surtout la nuit. Mais il fallait bien ça pour retrouver ma taille 36 et surtout ne plus voir cette horrible cellulite ! J’ai eu des bleus pendant 3 semaines environ mais je n’ai pas eu mal du tout après l’opération, c’est plutôt une chance car j’avais entendu pas mal de femmes dire qu’elles avaient beaucoup souffert après l’opération. Peut-être cela dépend-il de l’âge, de l’amas graisseux, s’il est très dur ou non.

2 ans après l’intervention, je suis toujours aussi ravie, la cellulite n’est pas revenue mais je suis un régime draconien. Pas de sucre ou très peu et un minimum d’activité physique. Pour ma part, je me suis inscrite dans une salle de sport où j’ai un coach qui me suit. Pour moi, ce n’est plus une obligation, c’est devenu mon mode de vie et je le vis très bien ! »


Sonia et Aurore ont eu la chance d’être tombées sur un bon chirurgien, la liposuccion a été efficace pour toutes les 2 et j’en suis vraiment très heureuse pour elles.

Mais il peut y avoir des gens malhonnêtes, des loupés car la patiente n’aura pas suivi un bon régime alimentaire et un bon mode de vie après l’intervention. Donc si vous êtes dans le cas de figure où vous pensez à la liposuccion, je vous conseille de bien vous renseigner, de vous poser les bonnes questions, de consulter plusieurs cabinets qui effectuent la liposuccion pour trouver celui qui vous convient car la confiance est essentielle pour la réussite de l’intervention.

Les 2 chirurgiens plasticiens trop sexy de la série Nip Tuck


Voilà mes chouquet’s, si vous-mêmes êtes passées par cette solution, n’hésitez pas à partager vous aussi votre expérience, cela peut aider d’autres chouquet’s. Ou même si vous ne ferez jamais de liposuccion, dites-nous pourquoi !


(^__^)

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé l'article très intéressant mais ce qu'il manque quand même c'est leur ressenti après et ce que cette intervention à changer chez elles au quotidien. Si un jour j'en ai besoin, je le ferais sans état d'âme aucun et avant tout pour moi et seulement pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a pas voulu faire trop dans la longueur mais elles le disent un peu dans cet article, après l'intervention, c'est un régime alimentaire plus sain et l'activité physique qui ont changé. Egalement pour aller plus loin dans le sujet, pour Aurore, elle se sent beaucoup mieux dans ses vêtements, plus attirante et a encore plus confiance en elle.

      Supprimer